Top
Online-Shop Saisie rapide

261.0.052 / V1

3 Propagation sonore

3.1 Son aérien

Par son aérien on entend des ondes aériennes dont la fréquence est perceptible par l’oreille humaine, et qui se propagent dans l’air sous forme de minuscules variations de la pression atmosphérique.

La transmission des bruits aériens d’un local à un autre s’opère directement par des ouvertures, fentes et voies annexes, ou encore par la vibration d’éléments de séparation (paroi, plafond, porte, fenêtre etc.) qui, à leur tour, font vibrer les particules d’air du local contigu. Une isolation acoustique permet de réduire ou d’empêcher la transmission des bruits aériens indésirables.

 img
Son aérien

L’encapsulation par exemple permet de réduire les bruits aériens. A ce niveau, l’indice d’affaiblissement acoustique (R) des parois qui entourent la source acoustique joue un rôle important.

 img
Réduction des bruits aériens par encapsulation

3.2 Bruit solidien

Le bruit solidien se présente sous la forme d’ondes élastiques se propageant dans un corps solide (p. ex. paroi, dalle, sol, éléments de construction d’une maison) dont les fréquences se situent dans le spectre audible de l’oreille humaine.

Le bruit solidien peut en partie être rayonné comme son aérien par des surfaces adéquates et devenir audible à l’intérieur du bâtiment. Dans ce cas on parle de bruit solidien rayonné.

 img
Propagation du bruit solidien dans la paroi et bruit solidien rayonné

La transmission de bruits solidiens s’opère typiquement par les appareils sanitaires, conduites et éléments de cuisine. On peut empêcher ou réduire les bruits solidiens par un montage correcte et des découplages correspondants, en particulier en utilisant des matériaux élastiques qui absorbent les sons (p. ex. caoutchouc). Au risque d’altérer l’effet global bénéfique, il est impératif de ne pas avoir de ponts acoustiques.

 img
Isolation des bruits solidiens par découplage

3.3 Bruits d’équipements techniques du bâtiment

Dans les installations sanitaires, le son qui se propage dans l’eau doit, lui aussi, faire l’objet d’un grand intérêt. Les bruits qui y prennent leur source sont causés par l’actionnement des robinetteries et des chasses d’eau des toilettes, ou encore, se produisent dans les conduites d’alimentation et d’évacuation de l’eau. On arrive à réduire le bruit des ondes sonores dans l’eau (causées par une robinetterie p. ex.) par des constructions bien conçues à cet effet.

C’est ainsi que les bruits d’écoulement qui résultent de turbulences peuvent être empêchés ou réduits par des conduites qui lissent l’écoulement. Pour ce qui est des bruits de chute, ils peuvent être réduits au minimum par des conduites à descente verticale si possible (sans dérivation). On arrive ainsi à éliminer d’office les bruits de collision.

Les produits Nussbaum sont conçus autant que possible de manière qu’il puissent fonctionner en régime laminaire. Il ne s’y produit pas de turbulences visibles (vortex/écoulements transversaux). L’eau s’écoule par couches qui ne se mélangent pas.