Online-Shop Saisie rapide

299.1.048 / V4

2 Principe de fonctionnement

Les disconnecteurs pour eau de boisson répondent à la directive SSIGE W3/C1, au règlement ZW135 et à la norme EN 12729. Ils protègent l’eau de boisson et empêchent toute possibilité de retour d’une eau polluée dans le réseau d’alimentation.

Pour le retour d'eau, il peut y avoir trois causes possibles:

  • Retour par surpression: dû à une élévation de pression dans les conduites de l’installation sanitaire, comme p. ex. une augmentation de température dans lesdites conduites.

  • Retour par aspiration: dû à de fortes pertes de charge dans le réseau d’alimentation public, comme p. ex. lors de prélèvements d’eau importants pour éteindre un incendie ou lors d’une rupture de conduite.

  • Retour par gravitation: peut se produire chaque fois qu’une partie de la distribution protégée se situe au-dessus du niveau d’installation du disconnecteur.

Le disconnecteur fonctionne selon le système des 3 chambres. Il y a la préchambre, la chambre intermédiaire et la chambre de sortie, auxquelles correspondent les zones de pression amont, moyenne et aval. Les chambres sont séparées l’une de l’autre par des clapets anti-retour. La chambre intermédiaire peut être ouverte par une soupape de décharge. C’est ce qu’il arrive au plus tard lorsque la différence de pression entre la zone de pression en amont et la zone moyenne s’élève à 140 mbar.

Selon les rapports de pression, le disconnecteur est dans l’une des positions suivantes:

  • Position dynamique: lorsque le prélèvement d’eau est continu, la soupape de décharge de la chambre intermédiaire est fermée, et les deux clapets anti-retour sont ouverts.

  • Position statique: en l’absence de prélèvement d’eau, la soupape de décharge de la chambre intermédiaire et les deux clapets anti-retour sont fermés.

  • Retour par surpression: si la pression augmente en aval du disconnecteur et que, simultanément, le clapet anti-retour de la zone aval perd son étanchéité, une surpression se manifeste dans la chambre intermédiaire. Dans ce cas, la soupape de décharge s’ouvre sporadiquement et libère à chaque fois autant d’eau qu’il faut pour conserver la différence de pression.

  • Retour par aspiration: En cas d’aspiration, c. à d. lors d’une chute de la pression du réseau, la soupape de décharge s’ouvre sporadiquement pour laisser s’écouler la quantité d’eau nécessaire au rétablissement de la différence de pression entre la zone amont et la chambre intermédiaire. Si la pression du réseau tombe à zéro, aucune pression ne s’exerce sur la chambre intermédiaire, qui reste ouverte sur l’extérieur.

Chaque chambre est équipée d’un robinet de contrôle qui permet de mesurer la pression et donc de contrôler le fonctionnement.

Des informations et illustrations supplémentaires sont disponibles sous www.nussbaum.ch/protection-de-l-eau-de-boisson.