Online-Shop Saisie rapide
Top

299.1.061 / V3

5 Planification et exécution

5.1 Normes et réglementations

Pour la planification et l’exécution, il convient de respecter les règles généralement reconnues de la technique, en particulier les normes, directives et fiches techniques des organismes SIA, SSIGE et suissetec.

5.2 Informations complémentaires

Pour la planification et l’exécution d’installations Nussbaum, il convient de prendre en compte la documentation technique de Nussbaum.

5.3 Isolation technique

Les isolations techniques dans les installations qui relèvent de la technique du bâtiment doivent répondre à diverses exigences. En fonction de l’usage prévu, celles-ci dépendent du niveau de protection recherché. Les isolations ne permettent pas de protéger les éléments d’une installation contre la corrosion. Et lorsqu’elles sont mouillées, elles créent d’autres phénomènes de corrosion au niveau des surfaces métalliques isolées. Les isolants arrivent à conserver très longtemps leur humidité. Pendant ce temps, des substances qui favorisent la corrosion peuvent s’y accumuler, telles que les ions de chlorure et de nitrate. Les installations d’eau de boisson pour eau froide et eau chaude s’isolent contre la déperdition de chaleur, le chauffage de l’eau, les ondes acoustiques etl’eau de condensation en surface. Dans les installations de chauffage, l’isolation a pour fonction de s’opposer au maximum à toute déperdition lors des échanges thermiques. Dès que l’installation adopte aussi une fonction de refroidissement ≥ +4 °C, il convient de prendre en compte tout particulièrement les lois de la physique.

5.4 Protection contre la corrosion extérieure

Le tableau suivant montre des exemples de situations de construction possibles avec des mesures de protection adaptées:

Situation de construction

Mesures de protection

Situation de construction sans mesures de protection

Situation de construction avec mesures de protection

Traversées de murs et de sols

Dans les traversées de murs ou de sols, de l’humidité peut se déposer sur les tuyaux au cours de la phase de construction ou de séchage des murs ou des sols.

Le béton et autres matériaux peuvent contenir des substances corrosives susceptibles d’attaquer les tuyaux en acier simple ou en acier inoxydable.

Au niveau des traversées de plafonds et de murs, l’installation doit être dotée d’une protection adéquate, p. ex. un tuyau de protection 83200 ou un bandage d’enroulement 83204. Ce gainage doit dépasser la traversée et être isolé contre l’infiltration d’eau des deux côtés, p. ex. avec du ruban adhésif 83208.

Conduites apparentes, contact régulier avec de l’humidité

Conduites apparentes exposées en permanence ou régulièrement à de l’humidité, comme de l’eau de condensation ou de l’eau qui goutte.

Pour des installations exposées régulièrement à de l’humidité, prendre une des mesures suivantes:

  • Isoler ou imperméabiliser les installations avec un produit sans pores, p. ex. un tuyau de protection 83200 ou un bandage d’enroulement 83204.

Eau de condensation (passage sous la température de point de rosée)

L’eau de condensation se forme lorsque la surface d’un élément de construction atteint la température du point de rosée. Ce sont surtout les circuits ou conduites de refroidissement qui peuvent être touchées. Exemple: à une température ambiante de 20 °C et une hygrométrie de 75 %, la température du point de rosée est à 15.44 °C (température de surface). Une humidité régulière se traduit par un risque accru de dommages par la corrosion.

Passages de conduites couverts, contact avec des matériaux de construction humides et contenant du chlorure

Les matériaux de construction, dans les chapes p. ex., peuvent contenir des substances ayant une action corrosive sur des conduites non protégées. Durant la construction aussi, il peut y avoir des infiltrations d’eau qui endommagent les conduites.

L’installation doit être protégée par un matériau sans pores. On peut utiliser à cet effet p. ex. le tuyau de protection 83200 en combinaison avec le ruban adhésif 83208 et le bandage d’enroulement 83204.

Passage de conduites dans des locaux où règnent des émanations de gaz ou de vapeurs corrosives

Sont concernés des locaux à l’air ambiant corrosif et susceptibles d’avoir une forte teneur p. ex. en ammoniaque, acide nitrique, chlore, acides chlorhydriques ou gaz à effet de serre contenant des CFC. Ces locaux sont par exemple des étables, des sites de galvanisation, piscines, laiteries, fromageries, STEP, ou des endroits où sont stockés des produits nettoyants.

Dans la mesure du possible, prévoir une modification du passage de conduite. Si cela n’est pas réalisable, l’installation doit être équipée d’une protection adéquate. Cela peut se faire p. ex. avec une couche de peinture ou avec le tuyau de protection 83200 en combinaison avec le ruban adhésif 83208 et le bandage d’enroulement 83204.

Protection contre la corrosion extérieure – Situations de construction et mesures de protection

Pour toutes les situations mentionnées, l’installation (tuyaux et raccords) doit être protégée comme il se doit par des matériaux d’isolation sans chlorure. Durant la phase de construction en particulier, il existe un risque accru que de l’humidité se dépose sur les conduites non protégées, ce qui se traduit ultérieurement par des dommages de corrosion.

Dans les zones menacées, il est recommandé de recourir à l’utilisation du tuyau de protection 83200.

Les extrémités doivent être étanchéifiées contre la pénétration d’eau sous le gainage, p. ex. avec le ruban adhésif 83208.

5.5 Compensation équipotentielle

Les conduites en métal sont conductrices d’électricité. Il faut donc les inclure dans la compensation équipotentielle.

Pour éviter les dommages de corrosion causés par des courants de fuite, il faut tenir compte des remarques suivantes:

  • Lorsque sont posés des systèmes de conduite ou des éléments s’y rapportant, ou lors de leur remplacement dans le cadre d’un assainissement, il faut faire contrôler la compensation équipotentielle par un électricien.

  • Pour des raisons liées à la corrosion, les conduites métalliques ne doivent pas être utilisées pour la mise à terre. Consulter à ce sujet la fiche technique de suissetec intitulée «Branchements d’immeuble et mise à terre».

  • Pour la séparation électrique d’installations et pour empêcher les courants vagabonds, on peut utiliser la vis de rappel isolante Optipress-Aquaplus 81042 et, en présence de raccords à bride, la douille à collerette 90056.

5.6 Transport et stockage des tuyaux, raccords et robinetteries

Pour le stockage et le transport des composants de système, il faut tenir compte des remarques suivantes:

  1. Mettre les matériaux à l’abri de toutes influences environnementales (poussières, humidité, chaleur, gel, rayonnement UV, agents chimiques).
  2. Stocker séparément les matériaux différents (W3/C2:2020, 7.4).
  3. Attendre de déballer et d’enlever les capes de protection jusqu’au moment de leur utilisation.
  4. Protéger les parties non terminées de l’installation contre la pénétration de poussières en les obturant avec des capes et bouchons de fermeture.
  5. Munir les tuyaux, raccords et robinetteries de bouchons d’obturation ou de dispositifs similaires pour les protéger contre la pénétration de saletés.

5.7 Outillage

Avec les pinces à sertir électro-hydrauliques (sur secteur ou à accus) de Nussbaum, on peut mettre en œuvre les robinetteries et raccords de la gamme Optipress dans tous les diamètres. Des pinces à sertir système de Nussbaum appropriées sont disponibles pour chaque dimension.

 img
Pinces à sertir et accessoires

1

Pince à sertir

2

Accumulateur

3

Appareil de recharge pour accumulateur

4

Adaptateur secteur

5

Mâchoire ⅜" à 1"

6

Anneau de sertissage 1¼" à 2"

5.8 Types de tuyaux compatibles

Les raccords Optifitt-Press sont compatibles avec des tuyaux filetés sans soudure ou soudés longitudinalement, et avec des tuyaux bouilleurs dans les exécutions suivantes:

  • noir

  • galvanisé

  • laqués industriellement

  • à revêtement poudre

Dans les tableaux, le diamètre extérieur des tuyaux inclut l’épaisseur du revêtement.

Diamètre extérieur

Largeur nominale

Diamètre extérieur nominal

Diamètre extérieur min.

Diamètre extérieur max.

Epaisseur paroi

Poids tuyau

[R]

[DN]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[kg/m]

10

17.2

16.7

17.5

2.9

1.0

½

15

21.3

21.0

21.8

3.2

1.4

¾

20

26.9

26.5

27.3

3.2

1.9

1

25

33.7

33.3

34.2

4.0

2.9

32

42.4

42.0

42.9

4.0

3.8

40

48.3

47.9

48.8

4.0

4.4

2

50

60.3

59.7

60.8

4.5

6.2

Qualité tuyaux filetés – série lourde H (EN 10255)

Diamètre extérieur

Largeur nominale

Diamètre extérieur nominal

Diamètre extérieur min.

Diamètre extérieur max.

Epaisseur paroi

Poids tuyau

[R]

[DN]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[kg/m]

10

17.2

16.7

17.5

2.3

0.8

½

15

21.3

21.0

21.8

2.6

1.2

¾

20

26.9

26.5

27.3

2.6

1.6

1

25

33.7

33.3

34.2

3.2

2.4

32

42.4

42.0

42.9

3.2

3.1

40

48.3

47.9

48.8

3.2

3.6

2

50

60.3

59.7

60.8

3.6

5.0

Qualité tuyaux filetés – série moyenne H (EN 10255)

Diamètre extérieur

Largeur nominale

Diamètre extérieur nominal

Diamètre extérieur min.

Diamètre extérieur max.

Epaisseur paroi

Poids tuyau

[R]

[DN]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[kg/m]

10

17.2

16.7

17.4

2.0

0.7

½

15

21.3

21.0

21.7

2.3

1.1

¾

20

26.9

26.4

27.1

2.3

1.4

1

25

33.7

33.2

34.0

2.9

2.2

32

42.4

41.9

42.7

2.9

2.8

40

48.3

47.8

48.6

2.9

3.3

2

50

60.3

59.6

60.7

3.2

4.5

Qualité tuyaux filetés – types L et L1 (EN 10255)

Diamètre extérieur

Largeur nominale

Diamètre extérieur nominal

Diamètre extérieur min.

Diamètre extérieur max.

Epaisseur paroi

Poids tuyau

[R]

[DN]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[kg/m]

10

17.2

16.7

17.1

1.8

0.7

½

15

21.3

21.0

21.4

2.0

1.0

¾

20

26.9

26.4

26.9

2.3

1.4

1

25

33.7

33.2

33.8

2.6

2.0

32

42.4

41.9

42.5

2.6

2.5

40

48.3

47.8

48.4

2.9

3.2

2

50

60.3

59.6

60.2

2.9

4.1

Qualité tuyaux filetés – type L2 (EN 10255)

Diamètre extérieur

Largeur nominale

Diamètre extérieur nominal

Diamètre extérieur min.

Diamètre extérieur max.

Epaisseur du mur [mm]

Poids tuyau

[R]

[DN]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[kg/m]

10

17.2

16.7

17.7

1.8…4.5

0.7…1.4

½

15

21.3

20.8

21.8

2.0…5.0

0.9…2.0

¾

20

26.9

26.4

27.4

2.0…8.0

1.2…3.7

1

25

33.7

33.2

34.2

2.3…8.8

1.8…5.4

32

38.0

37.5

38.5

2.6…10.0

2.3…6.9

32

42.4

41.9

42.9

2.6…10.0

2.6…8.0

40

44.5

44.0

45.0

2.6…12.5

2.7…9.9

40

48.3

47.8

48.8

2.6…12.5

2.9…11.0

50

57.0

56.4

57.6

2.9…14.2

3.9…15.0

2

50

60.3

59.7

60.9

2.9…16.0

4.1…17.5

Qualité tuyaux bouilleurs – tuyaux acier sans soudure (EN 10220/10216-1)

Diamètre extérieur

Largeur nominale

Diamètre extérieur nominal

Diamètre extérieur min.

Diamètre extérieur max.

Epaisseur paroi

Poids tuyau

[R]

[DN]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[kg/m]

10

17.2

16.7

17.7

1.4…4.0

0.5…1.3

½

15

21.3

20.8

21.8

1.4…4.5

0.7…1.9

¾

20

26.9

26.4

27.4

1.4…5.0

0.9…2.7

1

25

33.7

33.2

34.2

1.4…8.0

1.1…5.1

32

38.0

37.5

38.5

1.4…8.8

1.3…6.3

32

42.4

41.9

42.9

1.4…8.8

1.4…7.3

40

44.5

44.0

45.0

1.4…8.8

1.5…7.8

40

48.3

47.8

48.8

1.4…8.8

1.6…8.6

50

57.0

56.4

57.6

1.4…10.0

1.9…11.6

2

50

60.3

59.7

60.9

1.4…10.0

2.0…12.4

Qualité tuyaux bouilleurs – tuyaux acier sans soudure (EN 10220/10217-1)

5.9 Fixation des tuyaux

Les tuyaux peuvent être fixés par des colliers du programme de livraison de Nussbaum. Les distances entre les fixations des tuyaux figurent dans le tableau ci-dessous.

Pour la fixation des tuyaux, il convient de tenir compte des points suivants:

  • Assurer l’isolation phonique au moyen de colliers à garniture isolante exempte de chlorure.

  • Des distances trop importantes entre les fixations peuvent entraîner des vibrations et par conséquent provoquer des nuisances sonores.

  • Dans une installation sprinkler selon VdS, aucune composante du support de tuyau ne doit être constituée de matériaux inflammables (VdS CEA 4001, chap. 12).

DN

R

Diamètre extérieur du tuyau

Distance entre fixations1) tuyaux en barres

[mm]

[m]

 10

 17.2

2.25

 15

½

21.3

2.75

 20

¾

 26.9

3.00

 25

1

 33.7

3.50

 32

 42.4

3.75

 40

 48.3

4.00

 50

2

60.3

4.00

1) les distances entre les fixations répondent aux directives SES

Valeurs indicatives des distances entre les fixations

5.10 Pose des tuyaux

5.10.1 Longueur minimale du tuyau entre deux sertissages

Pour que le sertissage assure sa fonction d’étanchéité, il faut observer une distance minimale entre deux sertissages. Celle-ci est fonction du diamètre du tuyau.

 img
Longueur minimale du tuyau entre deux sertissages

L

Longueur minimale du tuyau

a

Distance minimale

E

Profondeur d’emboîtement

Diamètre extérieur

Profondeur d’emboîtement

L

a

[pouces]

[mm]

[mm]

[mm]

24

53

5

½

27

59

5

¾

29

63

5

1

34

73

5

46

107

15

(44.5 / 57.0 mm)

48

109

15

2

50

115

15

Longueur minimale du tuyau entre deux sertissages

5.10.2 Espace minimal nécessaire à l’exécution d’un sertissage

Afin d’assurer un montage sans complications, il faut tenir compte, lors de l’élaboration des plans, des distances minimales à observer entre les conduites, ainsi qu’entre les conduites et les murs ou plafonds.

Distances minimales, voir tableau ci-dessous.

Dimensions ⅜" à 1"

Dimensions 1¼" à 2"

Dimensions ⅜" à 2"

Diamètre extérieur du tuyau

A

B

C

D

E

F

G

[R]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

[mm]

 30

 70

35

 50

 80

180

50

½

 30

 70

35

 50

 80

180

50

¾

 35

 80

40

 55

 90

200

50

1

 45

 95

50

 65

 105

235

50

 95

 125

 80

 125

285

20

 105

 135

 80

 135

295

20

2

 105

 140

 80

 140

300

20

Distances minimales pour la pose des tuyaux

5.11 Tronçonnage des tuyaux

Les tuyaux peuvent être tronçonnés à l’aide d’une scie à métaux à dents fines, d’un coupe-tube (avec molette spéciale pour acier inoxydable), d’une scie circulaire ou à ruban automatique (avec lame spéciale pour acier inoxydable).

Les découpes mal réalisées peuvent provoquer des dommages de corrosion. C’est pourquoi il convient de tenir compte des points suivants:

  • Aucun lubrifiant ne doit être utilisé.

  • Il est interdit de couper les tuyaux à la longueur voulue avec une meule de tronçonnage ou un chalumeau.

  • Nussbaum recommande d’utiliser des outils de coupe conçus pour le matériau.

  • Avant l’insertion dans les raccords à sertir, ébavurer et nettoyer soigneusement l’intérieur et l’extérieur du tuyau.

5.12 Préparation des tuyaux

Pour réaliser des assemblages par sertissage, il faut utiliser des tuyaux intacts à surface propre et uniforme.

Les tuyaux suivants sont bons sans traitement préalable.

Tuyau noir sans revêtement

Tuyau galvanisé

Tuyau à revêtement par poudre

Tuyau laqué

Pour les surfaces des tuyaux suivants, il faut un traitement préalable avant le sertissage.

Surface corrodée

  • Enlever la rouille avec une brosse métallique et du papier de verre.

Surface inégale

  • Enlever les inégalités avec une brosse métallique et du papier de verre.

Surface gainée

  • Enlever les gainages.

L’assemblage de tuyaux dont l’extrémité comporte un marquage incrusté risque de ne pas être étanche.

  • Pour un assemblage par sertissage, ne pas utiliser des tuyaux dont l’extrémité comporte un marquage incrusté.

5.13 Réaliser un assemblage Optifitt-Press

Les instructions pour la réalisation d’un assemblage Optifitt-Press sont disponibles sur www.nussbaum.ch,👉 Instructions de montage 299.1.062.

5.14 Raccords filetés

Dans les systèmes d’installation Optipress, en cas d’utilisation de raccords à sertir avec filetage, on doit impérativement visser les raccords avant de les sertir sur le tuyau afin d’éviter toute tension éventuelle sur le sertissage.

En présence de raccords filetés en aciers inoxydables, il existe un risque de soudage à froid ou de grippage lorsque deux matériaux identiques tels que 1.4401 sont utilisés. Pour éviter ce phénomène, il faut appliquer une graisse appropriée sur ce type de raccord.

L’application sur les raccords filetés de produits d’étanchéité contenant des chlorures peut entraîner des dommages par la corrosion. Pour l’étanchéité des raccords filetés, il faut donc utiliser uniquement du chanvre usuel ne contenant pas de chlore et des produits d’étanchéité sans chlorure. Les rubans d’étanchéité pour filetage en matière synthétique comme p. ex. le PTFE sont à proscrire.

5.15 Raccords à bride

En présence de raccords à bride ou à visser pour les installations Optipress, il faut toujours assembler d’abord la bride et ensuite effectuer le sertissage.

En présence de raccords à bride avec boulons et écrous en aciers inoxydables, il existe un risque de soudage à froid ou de grippage lorsque deux matériaux identiques tels que 1.4401 sont utilisés. Pour éviter ce phénomène, Nussbaum recommande l’utilisation du set de boulons à tête hexagonale 90058 avec écrous à revêtement spécial.

5.15.1 Assemblage des raccords à brides

  1. Avant usage, nettoyer la surface d’étanchéité et le joint.
  2. S’assurer que le joint repose correctement sur la surface d’étanchéité.
  3. Fixer les vis. Toujours utiliser toutes les vis, mais les serrer au fur et à mesure et de façon croisée (voir figure).
     img