Hygiène de l’eau de boisson – L'installation est la solution

1 Introduction

L’eau de boisson est pour chacun de nous une denrée alimentaire vitale. Il est donc normal que nous en exigions beaucoup pour ce qui est de sa qualité. Aujourd’hui, une eau de boisson parfaite est presque considérée comme une évidence.

En outre, on attache une forte valeur émotionnelle à cette eau. Comme la complexité des constructions et des installations augmente, on prend conscience des risques que cela peut induire. Parmi ceux-ci, on peut citer la contamination par des germes, l’altération du goût et de l’odeur, l’entartrage et la corrosion. Tout cela exige des adaptations quant aux mesures de prévention pour assurer la qualité de l’installation d’eau de boisson dans un bâtiment.

Qui est responsable de quoi pour la qualité de l’eau de boisson?

Jusqu’à l’endroit précis où l’eau est acheminée au bâtiment – que ce soit à l’entrée de celui-ci, au niveau du premier robinet d’arrêt ou à celui du compteur d’eau –, c’est au distributeur d’eau qu’incombe la responsabilité d’une eau de boisson parfaite et faisant l’objet d’un contrôle continu. Toutefois, à l’intérieur du bâtiment, la responsabilité se trouve transférée au propriétaire ou à l’exploitant du bâtiment.

 img

Toute erreur dans la planification, l’exécution, l’exploitation et la maintenance peut avoir pour conséquence que la nature de l’eau de boisson dans les installations ne réponde plus aux exigences définies pour cette eau. Il peut s’ensuivre des effets nocifs induits par des légionelles, pseudomonas et substances chimiques, qui auraient pu être évités par des mesures techniques.

Le grand défi est donc de fournir à l’utilisateur une eau de boisson d’une qualité égale à celle qui entre dans le bâtiment.

Les paramètres suivants interagissent ensemble et ont une influence déterminante sur l’hygiène de l’eau de boisson:

  • Apport de nutriments par des matériaux

  • Température

  • Stagnation et circulation

A ceux-ci s’ajoute le fait que l’installation doit faire l’objet d’une exploitation normale à toutes les phases de l’utilisation. En effet, il ne faut pas croire que tout est réglé une fois que l’installation est opérationnelle. Ce qui intervient aussi pour conserver la qualité de l’eau de boisson dans la durée, c’est la régularité de l’utilisation ainsi que des opérations de contrôle et de maintenance.

Il faut savoir en effet que les paramètres cités plus haut pour le bâtiment représentent un défi bien plus important qu’au niveau du réseau de distribution à l’extérieur. Comme le montre le graphique suivant, les conditions pour une prolifération bactérienne sont bien plus favorables à l’intérieur d’un bâtiment.

 img
Conditions qui favorisent la prolifération bactérienne dans le réseau de distribution et à l’intérieur d’un bâtiment